Biennale de Dakar 2022

Dernière mise à jour : 11 juil.

Biennale de Dakar 2022 : un appel à l’ouverture des horizons pour l’art contemporain africain.

 




La quatorzième édition de la Biennale de l´Art africain contemporain (Dak’art) s´est tenue du 19 mai au 21 juin 2022 au Cap Manuel, l´ancien Palais de justice. Ce grand rendez-vous culturel a vu la participation de 59 artistes visuels et collectifs d´artistes venus d´Afrique et de la diaspora. C´est autour de ces trois concepts : créer, imaginer et inventer que s´est appuyée cette exposition internationale dont le thème retenu cette année, invite à fonder un destin commun : Ī Ndaffa (en Sérère) /Forger/Out of the fire.


Forger un nouveau monde

Organisée pour la première fois en 1990, la Biennale de l´art africain contemporain (Dak´art) est l´un des plus grands évènements culturels africains dédiés aux arts plastiques, au design et aux arts numériques. Cette dernière (la Biennale), constitue par excellence, le cadre d´échanges, d´exposition, de promotion et de moyen d´expression pour les acteurs de la culture africaine. C´est également un espace de rencontre, de collaboration entre acteurs culturels du continent d´une part et d’autres part, avec ceux des autres continents. D’où le thème Ĩ Ndafa qui signifie en sérère forger. À travers ce verbe, l’accent est mis sur la création, la malaxation et la fusion. Il s’agit ainsi de faire appel à l’esprit d’innovation et de créativité des artistes pour créer un nouveau monde.


Une sélection officielle mettant en lumière différents artistes venus d’horizons diverses

Pour cette quatorzième édition, les 59 artistes visuels et collectifs retenus pour la sélection officielle sont originaires principalement d’Afrique de l’ouest (14 artistes visuels), d’Afrique australe (12 créateurs), d’Afrique du Nord (6 plasticiens) et d’Afrique centrale et de l’Est (6 artistes). L’océan indien est représenté par un créateur Seychellois. Les 19 artistes qui restent sont de la diaspora. En outre, les pays les plus représentés sont entre autres l’Afrique du sud avec huit artistes, le Sénégal avec sept plasticiens, le Cuba avec cinq créateurs, la France et les Etats-Unis (quatre artistes pour chaque pays). Le Bénin et le Cameroun quant à eux se retrouvent avec trois artistes. Enfin, la Tunisie et le Maroc représentés chacun par deux artistes.


L’économie de l’art mise en avant

L’économie de l’art est également mise en avant à l’occasion de cette quatorzième édition. C’est dans cette perspective que s’est tenue, au site du Monument de la Renaissance africaine, la première édition officielle du Marché International de l’Art Africain de Dakar (MIAD) après celle organisée en 2016 par l’artiste plasticien Kalidou KASSE, premier initiateur du projet. En effet, le MIAD se veut un espace d’échange des œuvres d’art sur le plan aussi physique que virtuel. À cet effet, le site du Monument de la Renaissance Africaine servira de vitrine de vente pour des œuvres d’artistes de plusieurs pays (Sénégal, France, Maroc, USA, Jamaïque, Nigeria) mais aussi de partenariats.



0 vue0 commentaire