top of page

Rose Dieng-Kutz - Portrait d'une scientifique pionnière et visionnaire



Rose DIENG-KUNTZ, née en 1956 (décédée le 30 juin 2008), est une scientifique sénégalaise spécialiste en intelligence artificielle.


Première femme africaine à intégrer l’École polytechnique, en 1976. Première cheffe de projet à l’INRIA en 1992, elle investit le web sémantique dès 1995 puis l’intelligence artificielle dès 2005 à une époque où ces concepts étaient largement abstraits et méconnus. Cela lui valut le prix Irène Joliot-Curie de scientifique de l’année 2005.

 

Rose était ce qu’on appelle une savante.




Ses compatriotes la découvrent en juillet 1972, à 16 ans, quand elle remporte quatre prix au concours général. Le lendemain de la cérémonie, « Le Soleil » titre à sa « Une » : « Rose la forte en thème et le président-poète ».

 

Rose DIENG-KUNTZ était une scientifique passionnée par son domaine de recherche : les systèmes d’acquisition, de gestion et de partage des connaissances. 

 

Au-delà sa personnalité exceptionnelle, de l’exemplarité de son parcours académique et professionnel, nous louons les qualités de visionnaire de Rose DIENG-KUNTZ, une scientifique qui a su s’attaquer très tôt au problème de la modélisation des connaissances et de leur acquisition. 

 

L'objectif de son travail : mettre au point des méthodes et des outils logiciels permettant à une communauté, entreprise ou institution, de « capitaliser et partager des savoirs » fondateurs d'une « mémoire collective. 


Comments


bottom of page